Milieux naturels / Faune et Flore

La très bonne connaissance des habitats, de la flore et de la faune du Grand Ouest par les naturalistes du CERESA leur permet de mener à bien des expertises sur les milieux (fonctionnalités et dynamiques) et sur les espèces végétales et animales.

De là, découle un savoir-faire dans la définition et la mise au point de mesures de gestion d’espaces à vocation naturelle (plans de gestion). Cette expertise permet également de concevoir des mesures efficaces d’évitement, de réduction ou de compensation écologique dans le cadre de divers projets (démarche ERC).

Ces acquis sont mis au service des maîtres d’ouvrage, dans le cadre de missions allant de la réalisation de plans de gestion de sites naturels à l’élaboration de dossiers d’autorisation réglementaire, en passant par la maîtrise d’œuvre en génie écologique jusqu’au suivi de sites après application des mesures ERC.

Inventaires et diagnostics des milieux et de la flore :

Approche par milieu ; caractérisation des habitats selon différentes nomenclatures (Corine Biotope, EUNIS, etc.) ; cartographie phytosociologique (référentiel RNVO) ; inventaires floristiques et suivis par quadrats ou transects ; recherche d’espèces d’intérêt patrimonial ou invasives.

Inventaires et diagnostics des milieux et de la flore
Connaissance de la faune et de la flore du Grand Ouest

 

Inventaires et diagnostics faunistiques (vertébrés et invertébrés) :

Reconnaissance à vue ou par écoute des chorus (batraciens) et des chants (oiseaux) ; recherche de traces et d’indices ; piégeage pour identification ; enregistrements des ultrasons (au sol ou en hauteur) émis par les chauves-souris (ponctuel, en parcours ou en continu) ; pose et suivi de plaques de thermorégulation pour les reptiles ; réalisation d’IBGN et d’IBG-DCE.

Inventaires et diagnostics faunistiques (vertébrés et invertébrés)

Inventaires et diagnostics faunistiques (vertébrés et invertébrés)

 

Zones humides :

Identification et cartographie sur la base des critères de végétation et de la nature des sols (pédologie) ; caractérisation des fonctionnalités (méthodologie ONEMA) ; inventaires selon l’arrêté du 24 juin 2008 modifié par l’arrêté du 1er octobre 2009 en intégrant les précisions apportées par la note ministérielle du 26 juin 2017 après l’arrêt en Conseil d’État du 22 février 2017.

Identification des zones humides et de la nature des sols
Identification des zones humides et de la nature des sols

 

Trame verte et bleue :

Approche éco-paysagère des continuités écologiques ; repérage sur site des circulations d’espèces ; utilisation d’outils géomatiques (coûts cumulés minimum, dilatation-érosion, etc.).

Plans de gestion :

Établissement de diagnostic de site ; identification des enjeux et des objectifs, élaboration d’un plan d’actions et des mesures de suivi.

Maîtrise d’œuvre :

Définition au stade projet de mesures de génie écologique ; assistance à la passation de marchés de travaux ; suivi du chantier et du respect des prescriptions écologiques.